Camp pédagogique en français en Colombie-Britannique...

La vague des EdCamp (camp pédagogique en français) semble prendre de plus en plus d'ampleur cette année au Canada. À ma connaissance, il y en a eu à Vancouver, Toronto, Montréal en 2011. Dans les mois qui viennent, il y en deux qui s'organisent en C.-B., à Maple Ridge en décembre et ensuite à Coquitlam au mois de janvier. Cette enthousiame envers ce nouveau type de conférence et ma propre expérience de l'avoir vécu à Vancouver en avril dernier me donne envie d'en organiser un en français à Vancouver. Durant la conférence de l'ACPI2011 à Victoria, j'ai parlé à plusieurs personnes de ce type de conférence et il y avait un très grand intérêt à en organiser un en français dans l'ouest du pays. 

Petite histore des EdCamps

Les EdCamps sont appelés en anglais des unConferences, des conférences qui n'en sont pas vraiment, dans le sens où il n'y a pas d'atelier organisé à l'avance ni de présentateurs vedettes (keynote). Les seules choses qui sont planifiés à l'avance sont les grilles horaires et le déroulement de la journée. Le contenu des ateliers est décidé par les personnes qui participent au Edcamp. Ces ateliers sont plus sur le format d'une conversation ou d'un partage autour d'un sujet que d'une présentation proprement dites car tout le monde est invité à partager et à collaborer. Ce modèle permet en fait de faire en sorte que le vrai developpement professionnel se produise non pas dans les couloirs entre les ateliers mais pendant les ateliers. Le site de EdCampMtl (ou campEd ou camp pédagogique comme ils ont traduit) donne cette définition du EdCamp:

  • Un CampEd, c'est une journée pédagogique "off Broadway". Les participants du préscolaire, du primaire, du secondaire et des écoles spécialisées s'y présentent le matin, prennent quelques minutes pour discuter, prendre un café et entendre un court mot de bienvenue. Ensuite, chacun est invité à s'inscrire librement à l'un des ateliers proposés. Jusque là, vous savez tous à quoi ça ressemble. La particularité d'un CampEd, c'est que n'importe qui peut proposer un atelier. Sur le champ. Sans avertir.
  • Vous voulez un exemple? Disons que l'atelier sur le continuum en lecture vous intéresse, vous y allez. Point. Pendant l'atelier, vous pensez que vous aimeriez beaucoup avoir la chance de discuter avec des collègues à propos des jeux de société en mathématique. Eh ben en sortant de l'atelier sur le continuum, vous vous rendez à l'accueil pour faire inscrire un nouvel atelier sur le grand babillard. "Jeux de société et mathématique" est maintenant offert à tous à la prochaine plage horaire disponible. Vos collègues ne cherchent pas des Grands Spéciâlistes mais plutôt des passionnés, curieux, généreux, ouverts et sympathiques. Comme vous.

Voici un vidéo qui décrit une des premières expériences de Edcamp au États-Unis.

Voici un article paru dans un journal local de Montréal qui décrit l'expérience du camp pédagogique de Montréal.

Un Edcamp en français en Colombie-Britannique, pourquoi pas!

J'aimerais savoir qui serait intéressé à participer à un comité organisateur pour organiser le premier camp pédagogique de l'ouest en franais du Canada. Naturellement, ça m'intéresse, mais j'aimerais rassembler une équipe qui aiderait à réaliser tout cela. Je pense qu'une date réaliste pour l'avoir serait un week-end de avril/mai 2012. Ça laisse amplement de temps pour le planifier. J'ai même un #hashtag à proposer: #campedcb.

Laisser moi savoir par Twitter (@tangomanfromqc) ou courriel (tangomanfromqc [at] yahoo [.]ca) ou commentaire sur ce billet si ça vous intéresse. Un première rencontre devrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

En espérant que l'intérêt soit là, j'attends de vos nouvelles.

Tags:

Comments

Steve Roy's picture

Add new comment