Dilemmes VS problèmes...

Je viens tout juste d'écouter la vidéo suivante de Dr Bruce Beairsto où il explique la différence entre la résolution de problème et la résolution de dilemme dans la vie d'un administrateur. Je pensais procrastiner en écoutant ce vidéo, mais finalement, ça me sera utile... Je l'ai utilisé pour une entrée de forum pour mon cours en administration scolaire où nous étions présenté devant un dilemme.

Dr Beairsto défini un dilemme comme une situation qui nécessite de faire un choix entre deux solutions contradictoires, chacune étant aussi insatisfaisante que l'autre. Alors peu importe la décision prise pour résoudre le dilemme, elle sera insatisfaisante pour un des parties. Un problème est lui plus simple à résoudre. On consulte des personnes et ensuite la décision souvent s'offre naturellement à nous. Il y a un feu, on évacue l'école; un enfant est malade, on l'envoi au bureau ou à la maison; etc.
 
Un dilemme va souvent avoir plusieurs dimensions problématiques. Dr Beairsto nous dit de gérer ces situations problématiques séparément du dilemme, ce qui veut dire qu'il est très important d'identifier ce dilemme. Une fois identifié, l'administrateur doit entrer dans un dialogue avec toutes les personnes concernées par le dilemme pour voir toutes les opinions, aussi divergentes qu'elle peuvent être, pour être conscient de toutes les dimensions du dilemme. Ceci naturellement augmente la complexité du problème car nous devenons plus éveillé à tous les aspects. Ceci peut amener un sentiment de dépassement car il y a tellement plus que ce qui avait été réalisé au départ. Quand nous arrivons là, c'est que le moment de prendre une décision est venu. Dr Beairsto dit que nous ne pouvons pas rester paralysé dans l'analyse; éventuellement, une décision doit être prise pour résoudre le dilemme.
 
Cette décision doit être prise avec l'idée que, en fait, nous ne savons pas vraiment quoi faire, que nous ne comprenons pas encore toute la situation et qu'il n'y a certainement pas assez de ressources pour résoudre tout proprement. Maintenant, nous faisons face avec une situation convergente. Nous avons divergé par le dialogue pour comprendre le dilemme, maintenant nous devons convergé vers un point de décision unique. Dr Beairsto parle qu'il y a plusieurs manières que nous pouvons prendre ces décisions, mais il est important d'en prendre une.
 
Quand que cette décision est prise, il nous dit de ne pas tomber dans le piège de la rationalisation en se disant que nous n'avions pas d'autres choix, j'ai suivi la politique, les circonstances ont dicté la décision. Dr Beairsto nous dit que ceci n'est jamais vrai. Toute décision est un choix et la difficulté pour toute personne est d'assumer ce choix. Alors ce qu'il nous conseille de faire est d'expliquer les raisons qui ont motivé notre décision, d'admettre que cette décision n'est probablement pas parfaite et que si on avait à reprendre la même décision dans un mois, elle serait probablement différente. Simplement, admettre que nous avons fait notre mieux avec les connaissances que nous avions au moment de prendre la décision. Mais ce n'est pas terminé. Dr Beairsto nous dit encore de s'ouvrir au dialogue avec les réaction suite à la décision pour mieux comprendre les défis et aboutissements jusqu'à temps que nous atteignons le prochain point de décision unique. 
 
En conclusion, la réponse à un dilemme n'est pas finale, mais dynamique et évolutive et le dialogue, l'ouverture et la curiosité aide à toutes les personnes concernées à comprendre et assumer les décisions.

Add new comment